DIE MULTIDIMENSIONALE MUSIK
Zurück zur startseite
 
 
 

Multidimensionale musik von jacotte chollet

Press artikel
La Thérapie par Résonance Harmonique

Le courage est l’élément décisif, mais le contact avec soi est la clé de la vraie guérison. La vérité en est le code.

Un jour, une patiente vint me voir avec une incroyable liste d’accidents et d’opérations qu’elle avait subit tout au long de sa vie.
Elle venait juste de se rendre compte que quelque chose, en elle, répétait sans cesse un schéma dont il lui fallait, à présent, découvrir le mécanisme.
Une fois qu’elle m’eut conté par le menu toute la liste de ses accidents, je lui demandais de remercier son corps si solide à qui elle avait infligé tant d’autopunition !
Elle fut très surprise de voir s’ouvrir une perspective nouvelle qui la révélait comme un être fort, elle qui jusque là, s'était toujours prise pour une pauvre et faible victime de l'adversité!
Bien sûr, c'était "la vie" et "les autres" qui étaient seuls responsables de ses mésaventures.
Désormais, elle se sentait capable de lever le voile des apparences et elle réalisa qu’elle s’était elle-même piégée. Elle comprit que sa propre attitude intérieure, le fait qu’elle ait toujours réprimé son être véritable, refoulé sa vraie identité, par peur d’être rejetée par les autres, était à la source de ses souffrances.
Elle osait maintenant faire face à sa condition : un diagnostic de cancer et se confronter à sa vraie responsabilité.
Elle fut très surprise de constater à quel point "sa tête" avait, jusque là, dirigée sa vie.
Elle réalisa qu’elle avait un mental très fort qui prétendait tout savoir et tout régenter.

Les sessions d’écoute profonde avec la MMD la mirent en contact avec une autre part d’elle-même, elle retrouva contact avec sentiments profonds, émotions et sensations qu’elle avait réprimées et dont elle s’était peu à peu totalement coupée.

Elle renoua ainsi avec la totalité de son être. Elle avait le courage de ressentir ses vraies émotions et de se confronter à ses peurs.
Elle réalisa à quel point elle s’était peu à peu, coupée d’elle-même, fragmentée.
Maintenant elle désirait voir son être véritable, et l’accepter sans le juger.

La Thérapie par Résonance Harmonique suscitait en elle une résonance profonde, la musique la mettait en contact avec sa propre vérité, réactivait les circuits coupés, faisait vibrer tout son être.


Dorénavant elle contemplait les parts d’elle-même qu’elle avait rejetées, tout ce qu’elle avait réprimé, refoulé et le fait d'accepter d'ouvrir les yeux la transformait. Les portes d’une nouvelle naissance, une naissance en conscience s'ouvraient tout grand.
Elle se mit elle-même au monde.
Les sessions "d’écoute profonde" avec la MMD provoquaient en elle de fortes réactions physiques, elle se mit à roter, à expulser,
à vomir toutes les toxines qu’elle avait ingérées à la suite des multiples anesthésies et traitements chimiques qu’elle avait subit.
Durant une session, elle se vit tel un magma dans l’océan, un petit être primaire et rempli de peur. Nous écoutions la musique ensemble dans une sorte de quête parallèle de vérité.
La musique m’aide à être pleinement avec le patient tout en gardant mon espace vibratoire intact et me permet de ne pas absorber comme une éponge les vibrations négatives.
Des études faites par la société Japonaise de Médecine Psycho Somatique ont permis de tracer une sorte de profil psychique favorable au déclenchement du cancer.
Dans ces études, il apparait que les gens coupés de leurs vrais sentiments, de leurs vrais besoins, de leurs vrais désirs, ceux qui ne savent plus ce qu’ils aiment réellement ou ce dont ils ont vraiment "en-vie" sont plus que d’autres susceptibles de développer un jour ou l’autre un cancer.


Les cellules de notre corps obéissent à un ordre profond sous jacent, un sens vital, une sorte de cohérence intérieure extrêmement sensibles au degré d’accord ou de désaccord profond qui se joue au coeur de notre être.

En d’autres termes, on peut se mentir à soi même intellectuellement, mais on ne peut impunément mentir longtempsà ses cellules.
Il semble donc que dans le processus de cancérisation, c’est un peu comme s’il n’y avait plus de chef pour diriger l’orchestre que représente notre corps, plus de thème réel, plus de chanson, plus de sens (à cause du décallage entre vie réelle et conduites fictives) et que les cellules cancéreuses se mettaient soudain alors à jouer leur propre partition cacophonique, en dépit du "bon sens" .


Pourquoi ? Parce que le sens profond de cet être, de cette vie là, a été bafoué, trahi, dévié et qu’il y a untrop grand hiatus entre soi et soi.
On trouve aussi dans ce groupe le type de personnalité du style "trop bon, trop gentil ", ce sont des gens qui cachent au fond d’eux même un profond ressentiment et se referment dessus, tout en prétendant le contraire .
Afin que se rétablisse la cohérence intérieure et que se mette en place un vrai processus de guérison, la vraie personne, l’être véritable doit être démasqué, retrouvé, réintégré car c’est
en lui que se trouve la source de vie et de santé.


La cohérence c’est la résonance totale.

La dissonance vient de la fragmentation. La fragmentation vient de la répression des chocs émotionnels et des sentiments réels.
Quand le mensonge et l’incohérence deviennent trop grands, le corps envoie des signaux de détresse, des messages d’alerte.


La mise en résonance avec la MMD permet une mise en contact avec ce qui(à l'intérieur de soi) a été fragmenté.
Il s’ensuit une "reprise de conscience" et une" remise en mouvement vital" allant dans le sens d’une unification progressive du champ de bio énergie. (Il y a différentes interfaces entre notre corps physique et nos corps ou enveloppes d’énergies subtiles) .
Quand contact intérieur et harmonie sont restaurés, l’écoute de la MMD ne provoque plus aucun symptôme, pas même de vibration car vibrer c’est, en fin de compte, résister ; c’est comme une paroi, un mur que l’on secourait.

Quand la fragmentation disparait, il n’y a plus de mur, plus de césure, il n’y a plus qu’un flot continu d’information qui s’écoule harmonieusement.
Mais quand la vie nous meurtrit, ou quand la peur reprend le dessus, l’écoute de la MMD permet de se re-brancher et de se reconnecter avec le signal de communication totale qui est inscrit dedans.
Dorénavant, nos cellules connaissent la "chanson", elles n’ont maintenant plus besoin que d’un simple "signal" pour se remettre d’elles-mêmes à la fréquence d’unisson.
Ce temps d'adaptation, d’harmonisation et de guérison peut être plus ou moins long selon les cas. Il faut alors accepter qu' une harmonie encore précaire puisse occasionellement encore se troubler, se dérégler et qu’un déséquilibre momentané ébranle encore à l’intérieur des cellules un état fondamentalement harmonique qui s’inscrit peu à peu.
En général, le seul fait de ne plus se mentir à soi même et d’accepter de prendre conscience de la cause réelle de notre mal être en accueillant le message dissonant, sous quelle que forme qu’il se présente, permet le rétablissement immédiat de l’équilibre énergétique.

Harmoniser et renforcer son système nerveux.

Comment peut-on renforcer son système nerveux afin qu’il soit apte à absorber les stimuli et à traiter l’information cohérente de haut niveau vibratoire présente dans la MMD ?
En s’entraînant à l’écoute profonde, en s’ouvrant, en acceptant de s’exposer à un champ plus vaste et plus varié de vibrations et de stimuli, en apprenant à faire face sans restriction à ses propres émotions, en étant vrai avec soi même.
Il faut aussi s’entraîner à inclure plutôt qu’à exclure (car en fin de compte, c’est de nous même que nous nous coupons!), apprendre
à s’ouvrir à l’inconnu plutôt que de s’en méfier systématiquement et de se durcir dans le refus, apprendre à établir un contact permanent avec le flux de vie sans se fermer comme une huître dès que le paysage semble moins familier.
Garder une totale confiance en sa propre capacité à traiter et digérer n’importe quel type d’information …
Nos cellules font preuve d’une immense capacité d’adaptation pourvue que nous les laissions libres d’agir, pourvu que nous les laissions créer et co-créer. Pour cela, il suffit que nous cessions de leur imposer les mêmes vieux programmes et les même vieux schémas de peur, de mensonge et de doute.

La musique en elle-même.

Mon meilleur professeur a été la nature, les sons, les harmonies de la nature. Les chants d’oiseaux et d’insectes qui apparaissent dans ma musique ne sont pas délibérément crées par moi, ils apparaissent simplement. Les fréquences qui surgissent sous mes doigts se distribuent sous cette forme particulière parce que je suis imprégnée par la vie et le rythme profond de la nature.
Pour composer, je dois entrer dans un état d’expansion de conscience. C’est un état énergétique particulier qui se manifeste lorsque je suis en contact profond avec mon être.
Je n’ai plus alors qu’à écouter le chant profond des énergies, la musique subtile qui coule depuis ma source de vie, mon ADN.
Comme la respiration, ma musique est organique, biologique, elle ne suit aucun rythme connu qu’il vienne d’orient ou d’occident. C’est dans mon propre biorythme que je suis plongée à cet instant unique de création.
Ma musique est totalement improvisée à la source. ( Je suis une musicienne naturelle, je n’ai pas appris la musique de façon académique).
Cette musique contient donc des ondes, des quanta de conscience qui sont issus de ce mode particulier de création dans l’unicité
de la conscience, dans la totalité du flux de l’instant créateur.
Elle est simultanément enregistrée telle qu’elle se manifeste, jamais manipulée ni "corrigée" après coup.
Elle est toujours spontanée, authentique, originale.

Un langage universel.

De la même façon que dans l’écriture il y a de la vérité, de l’authenticité, de l’amour et de la compassion qui s’expriment entre dans les blancs entre les signes, de la même façon, je vois ma musique comme autant de "vagues ou d’ondes de vie".
C’est ça la musique naturelle. C'est la musique du coeur de la vie . Elle n’est pas mentale, elle est écrite par le corps entier.
Je suis si lasse des mots et des maux du langage qui nous maintiennent dans la séparation et dans le jugement, cette limitation constante me désole. Seule la poésie, la musique des mots permet d’échapper au massacre.
Nous percevons la musique dans nos cerveaux anciens, la partie postérieure de notre cerveau, c'est le tronc commun qui nous relie aux autres espèces, mais nous la percevons aussi aussi avec la part la plus cosmique de notre cerveau, nos lobes frontaux.
Ma musique se veut ouverte à toutes les possibilités sonores sans ostracisme aucun, ouverte à tous les espoirs, à tous les possibles, à tous les repentirs.
Elle est inclusive et non exclusive. Elle accueille, accepte, ne juge pas, elle aime tous les sons, c’est un langage universel.
Nature et musique sont liées. La musique est partout, dans les forêts, dans les ruisseaux, dans la mer, dans mes cellules, dans les étoiles.
L’univers et nous sommes faits de la même musique.
Il nous faut faire retour à l’état naturel d’harmonie intérieure, de musicalité et … de santé.
Dans la nature je suis en contact avec mon être total, je me suis toujours sentie panthéiste.

Avant de créer cette musique, je faisais des films Documentaires pour la TV mais un jour,
j’ai compris, j'ai vu que le plus important, le plus puissant dans un film, c’était la bande son!
Nous sommes tous obnubilés par l'image, mais c'est le son qui nous rappelle au sens.
Dès lors, j’en ai tiré les conclusions…
Le sens de la vision nous fait percevoir un monde de séparation (je suis visuellement différente de toi, de lui, de tout), mais la musique est partout, c'est le tissus invisible, la "feuillette" de l'univers.
Tout est musique. C’est plus qu’une vibration, c’est une vibration qui a du sens.
Quand on est fragmenté, à l’intérieur de soi, on ne voit que hasard et chaos à l'extérieur.
Quand on s’unifie, on commence alors à percevoir ordre et harmonie sous jacents à toute chose, se révèlent alors le sens et la finalité profonds de l’univers.
Beaucoup cherchent à l’extérieur d’eux même ce qui se trouve à l’intérieur !
Lorsqu'on est connecté à la source, les mirages et les illusions du mental s'effondrent, et disparaissent les échafaudages et béquilles créées par la pensée.
Un jour, j’ai compris que c’était moi le" synthétiseur des fragments et des dimensions de mon être", en même temps, je me sentais le "dé-compositeur" de tout ce qui n’était pas réel, ni essentiel, de tout ce qui n’était pas authentique en moi.

Bien sûr, j’ai l’impression de créer cette musique, mais elle est déjà là, à l’intérieur de mon ADN et je n’ai qu’à tendre l’oreille du cœur pour la sentir, la percevoir, l’écouter et la laisser couler.
C’est ça la co-création ...

Notre corps est un vaste champ d’expériences, c’est notre héritage, notre meilleur outil, notre propre création divine.
L’univers tout entier se trouve à l’intérieur de nous.
Il nous faut toujours garder un étroit contact avec notre corps, il nouis faut être à son écoute, car lui ne ment jamais !


Il est préférable d’écouter la MMD dans un état méditatif, le corps laxe, en position assise ou allongée afin que la résonance puisse s’établir dans les meilleures conditions possibles entre la musique du CD nous,et nos cellules, notre propre musique intérieure.

La "Thérapie par Résonance Harmonique" n’est pas un système de croyance, c’est une expérience, une réalité.
Tomber malade est la façon la plus commune de reprendre contact avec nous même.
C’est aussi la façon la plus primaire de créer, mais en vérité, nous sommes tous des créateurs /créatures capables de co-création, capables de nous guérir nous même.
C’est ça notre véritable identité, même si elle est cachée, même si nous n’en n’avons pas encore suffisamment conscience .
Le pouvoir qui se cache à l’intérieur de notre être est si immense que lorsque nous ne le mettons pas au service de la vie et de l’évolution, il peut nous tuer.


Après avoir coproduit et coréalisé plus de 50 films à la TV française Jacotte Chollet s’est dédiée à la recherche et à la création au carrefour du son de la musique, de la conscience, de la psyché et du corps.
Elle organise des séminaires d’expansion de conscience avec la MMD, en France et aux USA.
La recherche biologique a montré une action concomitante de sa musique à la fois sur la psyché et sur le corps.
Elle a créé 7 CD de musique Multidimensionnelle avec lesquels s’effectue la Thérapie par Résonance Harmonique.


*Jacotte Chollet répondait aux questions de Kathleen ERICKSON, éditeur de "PERSPECTIVE" revue publiée par l’AHP (ASSOCIATION DE PSYCHOLOGIE HUMANISTE) à San Francisco, USA. Numéro d’Oct.- Nov. 2000 © Jacotte Chollet, 2000.

 

 

ANDERE ARTIKEL

 

ZUGANG ZU DEN WESENTLICHEN SEITEN DER WEBSITE

Die CD's
Alles über die KOLLEKTION DER CDs der Musique Multidimensionnelle® erfahren
| DIE KOLLEKTION DER CDs
| KAUFEN | AUSZÜGE AUS DEN CDs | WIE HÖREN MAN MMD? |


Erfahrungen

Die ERFAHRUNGEN der Anwender der MMD lesen :
| DIE EXPERTEN | DIE THERAPEUTEN | DIE HÖRER | LETZTE ERFAHRUNGEN |
| ERFAHRUNGEN DER HÖRER GEORDNET NACH CDs |


Jacotte Chollet
Das Abenteuer der Schaffung der MMD durch Jacotte Chollet verfolgen
| WERDEGANG | INTERVIEW |


Press artikel
Presseartikel über die MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE® und ihre Wirkungen.
| PRESSARTIKEL |

 

Nach oben

Zurück zur startseite


| LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE® / MULTIDIMENSIONAL MUSIC® -All rights reserved : Images, Photos, Texts © Jacotte Chollet |
| MMD PRODUCTIONS - 67 avenue de Suffren 75007 Paris - FRANCE |