EXEMPLES DE PERCEPTION PEU ORDINAIRES POUVANT SURVENIR À L'ÉCOUTE DE LA MMD...
- Permettez-moi de vous remercier pour la musique que vous avez produite, j’ai hâte de vous en donner le feed-back.
J’atteste avoir senti perceptiblement des modifications à l’intérieur de mon cerveau dès la première audition du CD INVISIBLE PRESENCE, ceci à mon étonnement et à ma satisfaction!
J’ai même réussi à dissoudre en 2 à 3 heures un blocage énergétique très tenace et très ennuyeux d’ordre émotionnel, j’ai parfaitement senti le moment où l’effet était suffisant, j’ai arrêté la musique, l’effet était stabilisé.

Un premier effet inattendu du CD UNITE : l’AMOUR ROI a été, après que je me sois endormie en l’écoutant, de me réveiller en ayant la sensation d’avoir un trou de la taille d’une pièce de 5 centimes dans le haut du coté droit du crâne, ça a fait DZONG ! C’est le bruit qui m’a réveillée. Rassurez-vous, mon crâne est intact et c’était sans douleur.
J’ai ré écouté le même ce matin, ça a bien homogénéisé, apaisé, ça faisait des petits éclats de lumière qui scintillaient dans mon cerveau, mais comme je n’étais pas encore satisfaite du résultat, j’ai mis le CD UNITE 2 MYSTERE DE LA VIE et là ça a bien ébranlé l’énergie et libéré des plages abîmées.


M.F. D'ABOVILLE. Saint Germain en Laye.
- Voici ce qui m’est arrivé au cours de 4 mois d’écoute de la MMD, ce qui est assez incroyable…

J’ai commencé par les 4 premiers CD toujours écoutés au casque en position allongée ou assise, 2 à 3 fois par semaine en général et jusqu’à 4 fois par semaine.
Après 2 mois, je suis passé à l’écoute des 8 CD. Il faut dire que j’ai eu une éducation rigide, stricte et contraignante durant mon enfance.

> Au départ, les sensations ont surtout été physiques :
« Malgré moi, mon corps se tordait, se vrillait dans le sens de la longueur », j’étais en somme le spectateur et je laissais faire la musique, car c’est elle qui exerçait cette action sur moi.

> En fin d’écoute, tout rentrait dans l’ordre, mais le lendemain, à ma grande surprise, je sentais de l’agressivité sortir de moi et le contact avec les gens était assez difficile dans les situations professionnelles ou extraprofessionnelles …

> Puis, sont apparues d’autres manifestations plus «étranges» : quand j’écoutais la musique au casque, je la percevais « excentrée », je ne l’entendais que du coté gauche et je n’entendais rien ou presque rien dans l’oreille droite ! Puis, ça se rééquilibrait au fil du CD, jusqu’à ce que je perçoive autant de volume à gauche qu’à droite…

> Dès le début des écoutes, tout mon dos se courbait, se tendait, se rétractait « comme si j’étais torse nu sur un sol froid », puis c’était comme si, peu à peu, le sol se réchauffait et qu’une confiance, une détente apparaissent jusqu'à ce que je puisse tranquillement m’étendre, être à l’aise, éprouver des sensations agréables…

> Parfois aussi, je percevais un effet de «spirale », je sentais un tourbillon dans ma tête, une profonde détente s’en suivait, comme si toute ma tête avait été « aérée » et que tout soit enfin bien «en place», décontracté, vraiment agréable.

> Parfois, j’avais des sensations de picotements partout dans les membres, et dans le dos, ça me donnait une sensation de fraîcheur.
J’ai constaté dernièrement avec bonheur l’apparition d’une nouvelle souplesse, ma silhouette s’affine, mes muscles sont beaucoup moins noués, tendus, moins trapus, ils deviennent plus
« longs », plus « longilignes »…

>Puis, je suis venu à votre stage, j’étais tranquillement allongé, tout à l’écoute de la musique, lorsque j’ai ressenti très fortement comme si l’on me «saisissait» aux chevilles et aux poignets, et que l’on me tendait les bras au-dessus de la tête en me tirant énergiquement vers le haut et vers le bas, comme si l’on voulait « m’étendre », ou « m’allonger » !
Cela m’a fait peur et je n’ai pas pu laisser faire, car c’était vraiment très « tonique », mais j’ai continué à écouter et j’ai ressenti comme deux forces ou deux mains qui sont venues se poser sur les os de mon bassin et qui ont appuyé fortement dessus :
« C’était comme si cette force m’ouvrait le ventre, l’étirait.

> Depuis cette expérience, je m’aperçois, que crainte & appréhension ont disparu dans mes relations avec les gens, comme si toutes ces émotions cachées dans mon ventre avaient disparu, comme ça, du jour au lendemain… C’est assez incroyable !
Je vous remercie pour tout ce qui m’a été offert par la Musique Multidimensionnelle, dorénavant, la machine est lancée et je n’ai pas du tout envie de m’arrêter en si bon chemin …
Merci à vous !


T. G. ST Dizier, 2005.
- J'ai une problématique incestueuse, aussi j'ai fait deux années de psychanalyse qui m'ont pas mal aidée à me retrouver, mais la psychanalyse ne me convenait plus ! Je ne voulais plus du divan !

J'étais dans cette quête intérieure quand j'ai entendu parler de la musique multidimensionnelle, j'ai voulu tenter l'expérience et j'ai acheté votre CD UNITE !

Lors de ma première écoute, j'ai eu le sentiment d'être agressée dans l'oreille, j'entendais la musique de manière non synchro, en deux temps dans une oreille puis dans l'autre après! J'avais l'impression que mon cerveau était coupé en deux ! C'était si désagréable, que j'ai arrêté !

J'avais envie d'abandonner les écoutes mais grâce aux conseils de ma collègue, j'ai poursuivi les écoutes et peu à peu mon ressenti a changé, il est devenu plus en plus doux, de plus en plus apaisant.
J’ai acquis un peu plus de sérénité, j'ai pris de l’assurance, un calme profond s'est installé en moi !

Puis, toutes mes souffrances profondes sont remontées à la surface de façon très claire!
Pour la première fois, j’ai pris conscience de l'immensité de ma souffrance, je n'étais plus dans la «cérébralisation de mes ressentis » mais dans mon corps qui s'exprimait avec véhémence! Que de douleurs!
Très en détresse, j’ai appelé une amie Psy qui m'a accompagnée durant une séance de 4 heures, non-stop ! Mon amie Psy n'en revenait pas, j'allais de progrès en progrès!
C’est ainsi que j'ai pu accepter de remonter à la situation originelle que je n'avais pas vraiment explorée, que j’ai pu ôter mes dernières pelures d'oignons, et que j'ai retrouvé un calme qui s'apparentait à une convalescence !
Quelle délivrance !

"Avec" ou "sans nous", cette musique de résonance nous travaille au corps, la fuite n'est donc plus possible et l'illusion devient inopérante ! C’est comme si nous étions appelés à évoluer à notre corps défendant !
C'est un outil qui devrait être utilisé par les cliniciens pour accompagner les patients en dehors des séances.
Merci à la conceptrice de cet outil musical.


C. G. Martinique.
FERMER LA FENÊTRE
| - LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE® - Tous droits réservés : Images, Photos, Textes © Jacotte Chollet -