LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE

Les effets sur la cellule sanguine

 

 La Musique Multidimensionnelle stimule la " résonance propre" au niveau cellulaire

Durant les séminaires d'expansion de conscience organisés entre 1992 et 1994 (en collaboration avec le professeur Régis Dutheil), une étude sur les effets spécifiques de la MMD sur la psyché et le corps s'est développée.
Cette recherche montre que nos cellules "entendent la musique", qu'elles "vibrent", qu'elles "résonnent" et qu'il y a une interaction immédiate entre nos états de conscience, la circulation de notre énergie et la chimie de nos cellules.


Des prélèvements d'échantillons sanguins sont faits chez les participants volontaires avant et après une heure d'écoute de cette musique.
L'analyse des échantillons sanguins révèle qu'une expansion du niveau vibratoire et du champs de conscience de l'auditeur, provoqué par l'écoute de lcette musique, déclenche une transformation au niveau de la cellule sanguine.


On constate une augmentation du nombre des globules rouges, une hyper-oxygÉnation du sang, ainsi qu'une augmentation du nombre de neutrophiles (globules blancs) dÉnotant une action de nettoyage "anti stress".

**Lors des prélèvements d'échantillons sanguins, les participants peuvent constater à l'oeil nu le "nettoyage" et "l'hyper oxygénation" de leur sang qui de rouge sombre (couleur du sang veineux chargé de toxines) "avant écoute" devient rouge éclatant (lavé, rechargé en oxygène) "après écoute".

Expansion de conscience & régénération cellulaire

     
ÉCHANTILLON TÉMOIN

DIAPO 1
DIAPO 2 AVANT ÉCOUTE

DIAPO 2
DIAPO 3 APRES ÉCOUTE

DIAPO 3

Échantillon témoin de sang frais.

Prélèvement AVANT écoute
de la Musique M
ultidimensionnelle
analysé 3 jours après.

Prélèvement APRÈS 1H d'écoute
de la Musique
M
ultidimensionnelle
analysé 3 jours après.

Un jour, les prélèvements sanguins effectués au cours du séminaire sont oubliés au réfrigérateur et leur analyse est effectuée 3 jours après.
Cet oubli involontaire permet l'objectivation de l'action neg-entropique* de la Musique Multidimensionnelle sur la cellule sanguine (*accroissement d'ordre et énergie).


L'expansion du champ de conscience, l'unification et l'harmonisation énergétique qui ont eu lieu durant l'écoute ont généré un niveau supérieur d'organisation cellulaire qui résiste mieux au vieillissement.

 DIAPO 1
On voit un échantillon témoin de sang frais, sur lequel apparait l'organisation normale du noyau d'un globule blanc (au centre de la diapo).

 
 DIAPO 2
Prélèvement sanguin effectué avant écoute de la Musique Multidimensionnelle et analysé 3 jours après:
On constate l'éclatement (mort) du noyau, sa forme n'est plus reconnaissable.



 DIAPO 3
Prélèvement sanguin éffectué chez la même personne aprÈs 1 heure d'Écoute de la Musique Multidimensionnelle et analysé 3 jours après:
On constate au contraire que le noyau de la cellule a été préservé, sa forme, son information sont encore visibles.


C'est l'expansion de conscience et l'harmonisation ÉnergÉtique causÉes par la MMD qui ont permis un accroissement de la nÉgentropie (ordre) au niveau cellulaire et ont rÉduit l'effet entropique (dÉsordre, vieillissement) causÉ par le temps*.
(*analyses effectuées après 3 jours).

**
Par opposition à l’entropie qui exprime un accroissement de désordre dans l’univers, la neguentropie est une imprégnation d’ordre et de cohérence dans la structure de la matière. Autrement dit, la neguentropie est une force d’information qui organise les structures et les fonctions des systèmes vivants et participe de la bio-communication intercellulaire.
Nos émotions affectent en permanence la chimie de notre corps

Nos espoirs, nos attentes, nos perspectives, une vraie connection avec notre être profond, avec notre moi superieur
sont des paramètres qui affectent le bon fonctionnement de nos cellules. Les émotions négatives déclenchent des taux élevés de Cortisol qui sont dévastateurs pour notre corps.
(
Norman Cousins, recherche éffectuée à l'Université de Californie à Los Angeles dès les années 80)

En suscitant des états supérieurs de conscience qui se manifestent par des sentiments d'appréciation profonde de soi, et de joie, la Musique Multidimensionnelle suscite une chimie nouvelle qui permet une hyper oxygénation du sang et une augmentation du taux d'hémoglobine (nombre de globules rouges).
Il s'en suit plus énergie, plus de résistance, des performances accrues, une plus grande vitalité et plus de joie de vivre et de créer.

Il y a interaction immédiate entre notre conscience / énergie et la chimie de notre corps


Utilisée dans différents pays par thérapeutes, psychiatres, psychologues, orthophonistes, énergéticiens, relaxologues, osthéopathes, médecins... la Musique Multidimensionnelle a prouvé qu'elle était un outil vibratoire qui potentialisait leur propre pratique thérapeutique et la rendait plus éfficace. (TÉMOIGNAGES THÉRAPEUTE).

Le thérapeute ultime n'en n'est pas moins caché à l'intérieur de chacun d'entre nous et c'est là la vocation réelle de cette musique : être un outil personnel d'éveil, d'autonomie, d'auto-régulation énergétique, de prise en charge de soi et de démultiplication des capacités créatrices et du potentiel latent de son être, comme en témoignent grand nombre d'auditeurs.

Extraits de la Thérapie Holosonique : article paru dans la vie naturelle


La Musique Multidimensionnelle imprègne nos cellules vivantes d’une information "nutritive".

Au bout de ces neuf années de patient travail sur les synthétiseurs, sur les sensations et sur les interactions psychokinetiques entre le cerveau humain et les instruments, entrecoupées de vérifications en laboratoire, Jacotte Chollet allait inventer la Musique Multidimensionnelle, dans laquelle les sons, les infrasons et les ultrasons jouent une étrange partition qui a la particularité d’envoyer des messages vibratoires aux cellules vivantes, dans une gamme harmonieuse de fréquences qui, par couplage de résonance sur le mode des ondes cohérentes (holophonons),
ont pour effet de nourrir littéralement les cellules d’informations fonctionnelles qui paraissent, en laboratoire, accroître leurs performances et leur cohérence, qu’il s’agisse des cellules sanguines ou des neurones.


L’ADN entend la musique et participe des phénomènes de conscience.

On subodorait depuis des lustres - en fait depuis que la tradition utilise la musique en tant que moyen thérapeutique - une influence directe ou indirecte des vibrations acoustiques sur l’organisme, mais on n’en avait pas la preuve scientifique.
En 1989, F. A. Popp (2) avait démontré que les cellules communiquent entre elle d’une manière cohérente, par quanta de photons. Lydie Ries vient de mettre en évidence les preuves de l’action cohérente des phonons (quanta d’unités vibratoires dans la bande son).


"Actuellement souligne le pr. Régis Dutheil, la seule méthode qui se rapproche de la médecine du XXIe siècle, c’est la musique multidimensionnelle, parce qu’elle touche à la fois le corps électromagnétique et la conscience.
Elle rétablit la neguentropie".


"Par contact direct entre la musique et la personne qui la reçoit, peut se rétablir ou s’établir l’unicité de la conscience par déblocage des nœuds émotionnels et de ce qu’on pourrait appeler les "kystes" vibratoires du parasympathique.
Par résonance avec la musique multidimensionnelle, on peut observer un effet dissipatif du phénomène qui se communique de cellule en cellule entre systèmes connexes.
On assiste ainsi au ré équilibrage des potentiels le long des méridiens d’acuponcture.
L’effet peut être physique, psychique, holistique.
Le phénomène, qui prend naissance dans la perception cellulaire des vibrations, est en partie traduit en sensations de plus en plus précises qui correspondent à une prise de conscience globale de soi".


"Il y a d’abord, poursuit le Pr. Dutheil un effet d’autodiagnostic et ensuite un effet thérapeutique, par une mise en évidence des traumatismes et des corrections que la conscience peut apporter.
A ce niveau de conscience, le temps n’existe plus. Le passé se superpose au présent.
Le corps multidimensionnel s’étend dans le passé et dans le futur de l’hologramme.
Il y a énormément de points nodaux, de vortex énergétiques, si vous voulez, qui relient entre eux des niveaux vibratoires différents qui correspondent à différentes phases du corps multidimensionnel, photonique d’une part, tachyonique d’autre part.
Pour agir sur la globalité et rétablir la neguentropie dans le corps, l’intervention de la conscience est nécessaire".

La MMD accroît le taux d’hÉmoglobine et renforce le systÈme immunitaire.

Parmi les autres preuves de ces phénomènes invisibles qui se produisent en deçà et au-delà de la vitesse de la lumière dans nos cellules, celles que vient de mettre en évidence la biologiste Lydie Ries (4) ne sont pas moins intéressantes.
"Lors de variations importantes d’états émotionnels et énergétiques, raconte Lydie Ries, J’ai noté sur moi-même des variations importantes de certaines constantes biologiques.
La Musique Multidimensionnelle de Jacotte Chollet m’a permis de poursuivre cette recherche, grâce à ses effets multiples aux niveaux physiques, psychique, émotionnel et énergétique et de mettre en évidence scientifiquement le lien corps- esprit. Car la recherche sur les effets physiologique produits par la mise en résonance avec la Musique Multidimensionnelle commence à révéler les circuits que prend l’information entre la conscience et la cellule."

"Pour étudier les effets de cette musique active, précise Lydie Ries, nous avons fait des prises de sang sur des sujets volontaires, avant et après écoute. Nous avons ainsi pu noter des variations sensibles du nombre de globules blancs, du vieillissement des cellules nuclées et de l’hémoglobine. Les globules blancs, notamment les polynucléaires neutrophiles (PN) augmentent de façon constante jusqu'à 4700/mm3. L’hémoglobine montre également de grandes variations dans le sens d’une augmentation, au cours de l’écoute de cette musique +0,5 a +2 g/l en quelques heures. Parallèlement, nous avons réalisé l’étude des gaz du sang et nous avons noté une sur oxygénation après écoute de la MMD".

La MMD ralentit le vieillissement.

"
Quand à l’action de la MMD sur le vieillissement cellulaire, poursuit Lydie Ries, elle a été mise en évidence accidentellement.
Les prélèvements sanguins, avant et après écoute, ont été oubliés dans le réfrigérateur et ne sont parvenus au laboratoire que trois jours plus tard.
Sur des étalements sanguins sur lame de verre colorés au May Grunwald Giemsa, nous avons constaté que la forme des cellules sanguines nuclées après écoute étaient mieux conservées que celles des mêmes cellules avant écoute.

Avant écoute, on pouvait noter que 20% de PN étaient identifiables par leur forme ; tandis qu’après écoute on constatait que 60% de ces cellules, mieux qu’identifiables, étaient intactes.
Pour les lymphocytes, on pouvait compter 34% avant, et 76% après écoute, de cellules intactes."

"
Le retard de vieillissement, objectivé par la conservation de la forme des cellules nuclées, laisse à penser que la MMD a permis le contact avec une information au niveau cellulaire, s’accompagnant d’une augmentation de la neguentropie (ordre et cohérence), d’où un passage possible à un niveau supérieur de conscience.
Et le fait est que les GR (globules rouges anuclés, sans noyau) aient subi le même vieillissement avant et après écoute tend à nous orienter vers une captation de l’information par le noyau des cellules, donc par l’ADN. Sachant que les "phonons", équivalents acoustiques des photons, sont de même nature électromagnétique qu’eux, on peut penser que l’ADN pourrait, par couplage de résonance et par effet laser, jouer le rôle d’antenne électromagnétique lors de l’écoute de la musique.


Les fréquences sonores créées dans un état de cohérence intérieure, permettraient par résonance le rétablissement de la cohérence du corps électrique du sujet soumis à l’écoute de la musique, par élimination des distorsions du corps électromagnétique.
Cette information augmentant l’ordre au niveau cellulaire, le processus de vieillissement deviendrait un processus non obligatoire si nous sommes en contact avec l’information de notre conscience".


Une combinaison harmonieuse de sons, d’infra-sons et d’ultra-sons.

La Musique Multidimensionnelle se présente aujourd’hui comme un moyen thérapeutique et de développement personnel accessible et ouvert à tous, qui permet de se libérer de la prégnance du passé sur les plans émotionnel, physiologique et psychique quel que soit l’âge du sujet, à partir du moment ou sa conscience prend part aux échanges d’information qui se jouent dans l’infiniment petit de son corps entre l’environnement extérieur et les phénomènes subatomiques intérieurs.

elle favorise l’expansion du champ de conscience Évolutives).

Utilisée par de plus en plus nombreux chercheurs et artistes, la Musique Multidimensionnelle est devenue un outil d’exploitation des autres dimensions de la conscience, avec des résultats probants ’évolution et l’optimisation des performances.
L’expérience montre que plus on est déjà performant, plus l’accroissement de performances est rapide et important.


applications thÉrapeutiques de la Musique multidimensionnelle

Aide à l’auto-diagnostic

La MMD favorise la prise de conscience du phénomène énergétique responsable du malaise, en vue de le corriger par ré information volitive (volonté consciente), processus impliqué dans l’auto guérison.
Ce mode de diagnostic permet au sujet soumis à l’écoute de la MMD de prendre conscience et de percevoir la maladie, le déséquilibre énergétique, y compris la source du déséquilibre (circonstances qui ont induit la "rupture" d’information correcte ) même si elle a eu lieu il y a de nombreuses années.


Mode thérapeutique

Le mode thérapeutique, ou intervient la conscience, procède par ré étalonnage et ré- équilibrage du champ électromagnétique (corps énergétique), entraînant des améliorations sensibles, tant énergétiques, que psychiques ou physiques .


*Extrait de l'Article de Presse: " LA THÉRAPIE HOLOSONIQUE " Par Alex Vicq.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Avec la biologiste qui a fait les analyses & le professeur Dutheil : LA THÉRAPIE HOLOSONIQUE
 
 Voir les autres effets de la Musique Multidimensionnelle :
Effets de la MMD sur les centres ÉnÉrgÉtiques : CLIQUEZ ICI

Effets de la MMD sur les ondes cÉrÉrales : CLIQUEZ CI

Retour Haut de Page

Retour Accueil



LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE® - Tous droits réservés : Images, Photos, Textes © Jacotte Chollet
MMD PRODUCTIONS MULTIDIMENSIONAL MUSIC67 AV DE SUFFREN 75007 PARIS - SIRET 38829147800047